NEWS

NEWS > CAHIER TECHNIQUE : CHOIX D’ALTERNATIVES AU RESSUAGE OU À LA MAGNÉTOSCOPIE

on 3/1/21

Le nouveau comité sectoriel Génie civil

Genie civil

Le nouveau comité sectoriel Génie civil créé en 2020 par la COFREND couvre le secteur de la construction (bâtiment et infrastructures d’ouvrages d’art) en béton armé (BA) et/ou précontraint (BP).

Dans ce contexte, le recours à des méthodes d’essais non destructifs (END) dans le cadre d’opérations de maintenance, qu’elles soient de contrôle, de diagnostic ou d’exper- tise tend à se généraliser, en com- plément des essais et analyses en laboratoire menées traditionnelle- ment sur des prélèvements. Le cadre d’utilisation de ces END concerne en général des missions :

• de contrôle : contrôles qualité en construction, positionnement et reconstitution du plan de ferrail- lage de pièces ou d’éléments struc- turaux en BA ou BP sur existant ;

• de diagnostic : mesures à finalité de diagnostic pathologique (épais- seur d’enrobage des armatures, niveaux de corrosion, mesures d’humidité, résistance superficielle, etc.) ;

• d’expertise : recherche de dé- fauts, anomalies de construction, fissures pathologiques, etc.

Le comité Génie civil s’attachera dans un premier temps (2021-2022) à certifier des opérateurs interve- nant dans le cadre de contrôles, pour le positionnement et la recons- titution du plan de ferraillage de pièces ou d’éléments structuraux en BA ou BP, au moyen des méthodes d’essais non destructifs les plus cou- ramment mises en œuvre, de la plus simple à la plus complexe :

• pachomètre et assimilés à cou- rants de Foucault ;

• radar géophysique à impulsions.

Ces méthodes constituent une part importante des activités menées sur chantier en phase d’exécution ou au stade de la maintenance des bâtiments et ouvrages de génie civil, pour lesquelles l'assurance d'un niveau de qualité de la pres- tation de mesure est recherchée compte tenu des enjeux : validation de l’exécution de phases de travaux, recalculs de vérification, diagnostics pathologiques, expertises...

Dans un second temps (2022- 2023), la certification sera étendue à d’autres méthodes utilisées dans le cadre d’interventions de diagnos- tic puis d’expertise : mesures élec- trochimiques de corrosion, capaci- métrie, sclérométrie, méthodes ultrasonores...

Ces applications requièrent dans leur ensemble un niveau d’expertise élevé, et une certification unique comportant trois niveaux est à l’étude. La formation et les examens correspondant à cette certification devront permettre d’assurer que les agents intéressés auront la qua- lification nécessaire pour intervenir dans le secteur des produits concer- nés avec toutes les garanties de qualité requises. En parallèle, la création d’un réseau d’organismes de qualification autorisés et de cen- tres d’examen et la certification d’examinateurs seront menées.

 Genie civil2