NEWS

NEWS > END INFO 26

on 11/24/19

NDT in Aerospace 2019 : Record de participation cette année en France

NDTinAerospace 1

 

La 11ème édition des rencontres mondiales de l’aéronautique et de l’aérospatial vient a fermé ses portes, le 15 novembre avec un record de participation de plus de 280 participants.

Organisé pour la 1ère fois en France par la COFREND (Confédération Française pour les Essais Non Destructifs) et le CEA List, et avec le soutien d’Airbus et Safran, ce rendez-vous confirme la place de la France en matière d’innovation sur les contrôles non destructifs (CND) dans l’aérospatial.

Placée sous le signe de l’automatisation, la numérisation et la connectivité, cette 11ème édition, a réuni pendant trois jours les meilleurs experts mondiaux dans le domaine des CND. Plus de 30 pays étaient présents, dont les plus représentatifs de l’industrie mondiale en aéronautique et spatial, le Japon, la Chine, la Russie, les États-Unis, l’Israël et l’Allemagne.

Parmi les thèmes majeurs, les présentations ont mis en avant cette année la simulation numérique dont l’importance se confirme en particulier avec le développement d’algorithmes d’apprentissage

qui permettront, à terme, d’obtenir des diagnostics automatisés. Le SHM (Structural Health monitoring) est une autre thématique d’intérêt qui a été mise en avant par les intervenants. Cette technologie consiste à installer in situ des capteurs qui seront interrogés en continu ou périodiquement de façon à assurer l’intégrité des structures et prévenir leur défaillance.

Chaque journée a démarré par une conférence plénière puis des présentations techniques de chercheurs et d’ingénieurs en trois sessions parallèles. Également une exposition en marge de l’évènement avec 26 exposants (constructeurs et distributeurs de matériels, ingénierie technique), a complété le programme.

Nouveauté majeure de cette édition : un concours d’étudiants, parrainé par Brussels Airlines et Cotesa Composites. Le jury, composé d’experts industriels et académiques a remis le Prix COFREND à une des 8 équipes venues relever le défi. Le concours reposait sur un cas d’application commun à toutes les équipes, pour détecter des défauts sur une composante complexe du PRFC (polymère renforcé de fibres de carbone et contrôler les dommages implicites dans le sens de la surveillance de l’état de la structure.

NDTinAerospace 2

Enfin, les participants ont eu la possibilité de visiter plusieurs sites stratégiques. Le premier jour le CEA List qui a ouvert les portes de ses laboratoires. Le dernier après-midi, quatre sites, dont trois des fleurons de l’industrie française ont accueillis les participants : Safran Aircraft Engines à Saint-Quentin-en-Yvelines, Air France Part Repair Center à Elancourt, Ariane Group aux Mureaux, et Synchrotron-Soleil à Paris Saclay.