Se former aux métiers des END

Le contrôleur END est un « médecin » qui s’assure de la bonne santé de la matière au moment de sa conception puis au cours de son utilisation

Les Essais non destructifs, bien que peu connus du grand public, cachent une activité essentielle garantissant la qualité des produits mais aussi la sécurité des personnes et des biens. L’industrie utilise quotidiennement des procédés de mesures physiques pour s’assurer de l’état de « santé » de la matière sans l’altérer afin de pouvoir l’utiliser dans le temps.

Chaque année, des centaines de milliers de contrôles sont réalisés sur les avions, les trains, les ponts, dans les centrales nucléaires, les raffineries, les fonderies, la chaudronnerie ou sur les composants d’équipements automobile.

Ainsi, les ingénieurs, les techniciens et les agents de contrôles spécialisés en END, mettent en œuvre sur des matériaux, des équipements ou encore des installations industrielles, un ensemble de méthodes d’essais, telles que la radiographie, les ultrasons, le ressuage et bien d’autres encore, afin de détecter des anomalies internes ou en surface et prévenir toute défaillance.

Les métiers

Les métiers en Contrôles et Essais non destructifs sont variés. Du contrôleur à l’ingénieur, les compétences requièrent à minima de bonnes connaissances et une expertise dans les différentes méthodes et techniques appliquées.  En fonction du périmètre du métier et de son environnement industriel, une certification COFREND sera exigée. En France, la COFREND certifie chaque année près de 14 000 agents en Contrôles et Essais non destructifs.

Les Formations

La filière de formation initiale (BEP, Bac, Licence, Master, école d’ingénieurs…) reste la voie classique pour accéder à un métier en END. Le nombre d’écoles proposant des diplômes END/CND est en forte progression et s’ouvre à l’alternance. L’offre de formation continue END/CND permet la reconversion de personnes venant d’autres professions.

Liste des formations académiques