La COFREND est l’organisme de référence dans le domaine des END en France depuis plus de 40 ans et l’une des instances références au niveau international.

De 1960 à 1967 - Des débuts tant français qu’internationaux

1960 (Université de Tokyo - Japon)

Première réunion du "Standing Comittee for International Cooperation within the field of non-destructive testing" (Commission permanente pour une coopération internationale dans le domaine des Essais Non Destructifs) lors de la 3ème conférence mondiale sur les END.

La France est à l’époque représentée par M. R. RATH d'EDF, membre actif de la ‘Commission des Essais Non-Destructifs’ de la Société Française de Métallurgie, seule organisation s’intéressant alors officiellement à ce domaine en France.

1967 (Montréal - Canada)

Création officielle de l’ICNDT par les 16 pays fondateurs, 14 industriels membres de la commission permanente pour une coopération internationale dans le domaine des END dont la France et 2 observateurs.

Haut de page

De 1967 à 1976 - Une première évolution

1967 (Paris - France)

Naissance du COFREND "Comité Français d'Etudes des Essais Non-Destructifs" présidé par le Professeur P. Bastien qui deviendra peu de temps après le "Comité Français des Essais Non-Destructifs".

1976 (Cannes - France)

Le COFREND organise la 8ème conférence mondiale sur les END qui rassemble durant une semaine près de 1500 participants.

Suite à la présentation des conclusions du groupe de travail international sur la certification des agents de Contrôles Non Destructifs (lancé en 1973 à Varsovie lors de la 7ème conférence mondiale), il ressort la nécessité de définir une politique cohérente de formation, qualification et certification en France.

Haut de page

De 1977 à 1988 - Une seconde évolution

1977 (Paris - France)

Transformation du COFREND en une fédération sans but lucratif (présidence de M. l’Ingénieur Général H. de Leiris). Il regroupe au départ 36 associations, organismes et établissements publics et privés concernés par l’étude et la mise en œuvre des méthodes CND.

Les personnes physiques et les sociétés industrielles et commerciales ne pouvant adhérer au COFREND, il est décidé de créer l'APEND, "Association Professionnelle pour les Essais Non-Destructifs" sous la présidence de M. Dodement. Cette association est ouverte aux opérateurs et aux cadres en CND et permet d’assurer une présence régionale dans le domaine des CND.

C’est l’année des premières certifications de personnel NF A 09.010.

1987 (Versailles - France)

Célébration des 20 ans de la Cofrend

1988 (Paris - France)

Création de la COFREND, "Confédération Française pour les Essais Non-Destructifs", née de la fusion du Cofrend et l’Apend (présidence respective de MM. R. Genevray et G. Dodement) présidée par M. Philippe Berge.

Haut de page

De 1989 à nos jours - Les premiers pas de la Confédération

1989 (Paris - France)

Débuts officiels de la COFREND, présidée par M. J.-P. Berge et création d’un poste de secrétaire général qui se transformera par la suite en un poste de Directeur.

Signature du 1er accord de reconnaissance mutuelle d'équivalence des systèmes de certification du personnel avec le SKNDO des Pays-Bas.

1990 (Nice - France)

Organisation du 1er congrès de la COFREND à Nice qui connaît un réel succès avec plus de 1000 participants dont une centaine d’étrangers.

Election de la Cofrend à la tête de l’ECNDT.

1994 (Nice - France)

Organisation de la 6ème conférence européenne sur les CND à Nice. Cette fois-ci, ce sont plus de 1400 personnes dont 1100 congressistes venus de 43 pays, qui font le déplacement.

1996 (Paris - France)

Accréditation de la Cofrend par le COFRAC "Comité Français d'Accréditation" obtenue en octobre (n°4-007/96 - certification des agents de Contrôle Non Destructif). Portée disponible sur www.cofrac.fr

1997 (Nantes - France)

Organisation des Journées Cofrend

1998 (Copenhague - Danemark)

Organisation de la 7ème conférence européenne sur les CND à Copenhague qui voit le Comité Européen des Essais Non Destructifs se transformer en une Fédération , l’EFNDT, composé à l’époque de 27 délégations nationales.

1999 (Paris – France)

Habilitation de la Cofrend par le ministère de l’Industrie dans le cadre de l’application de la Directive Européenne sur les Equipements Sous Pression (ESP). En tant qu’organisme tierce partie, la confédération est chargée d’approuver les contrôleurs non destructifs des assemblages permanents.

2001 (Reims - France)

Organisation des Journées Cofrend

2005 (Beaune - France)

Organisation des Journées Cofrend

2008 (Toulouse - France)

Organisation des Journées Cofrend

Fin 2009 (Paris - France)

Réorganisation de la Cofrend selon 3 pôles : Certification, Expertise et Evènements, et modification de son image afin de mieux correspondre aux attentes de l'industrie.

Haut de page