La thermographie infrarouge passive : La thermographie infrarouge (TT – Infrared/Thermal Testing en anglais) est une méthode d’essai non destructif basée sur la mesure des températures de surface qui met essentiellement en œuvre les transferts de chaleur par conduction et rayonnement thermiques.

Principe

Elle permet d’obtenir, au moyen d’une caméra thermique, une carte de luminance de la scène thermique observée dans le domaine spectral de l’infrarouge. Grâce à la caméra thermique, on obtient donc une image thermique d’une scène thermique.

La technologie interne de la caméra et les programmes intégrés permettent de rendre ce rayonnement visible au travers d’une image reconstituée. L’opération de transcription de température permettra alors d’obtenir un thermogramme.

Un tel essai est non destructif, rapide, simple à mettre en œuvre et sans contact avec l’objet visé (sans perturbation).

Le contrôle de pièce par mesure de température permet une observation des effets thermiques de surface. Ce type de contrôle est classiquement utilisé pour le contrôle des installations électriques ainsi que celui de l’isolation thermique des bâtiments.

La thermographie infrarouge active

Toutefois, pour des applications END, où généralement le composant à contrôler ne génère pas spontanément de la chaleur, il existe une alternative qui consiste à lui apporter une stimulation thermique extérieure bien maîtrisée afin de provoquer l'apparition d'un gradient.

Cette méthode consiste à chauffer de manière contrôlée la surface du matériau inspecté et à mesurer l'évolution de température résultante grâce à une caméra infrarouge. On parle alors de thermographie infrarouge active.

Dans le cas de pièces défectueuses, l’analyse de la séquence d’images permet de mettre en évidence des discontinuités dans la propagation de la chaleur. Celles-ci peuvent être dues par exemple à un délaminage, une fissure ou une infiltration d’eau.

Une telle méthode présente l’avantage d’être non destructive, sans contact, rapide, modulable et facilement personnalisable en fonction des besoins.

Nous cherchons donc à observer une modification de la propagation du flux de chaleur dans la pièce à contrôler, ce qui se traduit par un contraste sur les thermogrammes.

En fonction du matériau à analyser, de son épaisseur, de la nature et de la taille du défaut recherché, différentes sources d’excitation sont utilisées afin d’échauffer la pièce à contrôler.

Exemples

Quelques exemples de sources sont donnés dans la figure suivante.

Normes associées

Normes actuellement en vigueur

NF A09-420 Essais non destructifs - Thermographie infrarouge - Caractérisation de l'appareillage

NF A09-421 Essais non destructifs - Thermographie infrarouge - Méthodes de caractérisation de l'appareillage

NF A09-400 Essais non destructifs - Thermographie infrarouge - Vocabulaire relatif à la caractérisation de l'appareillage

« Texte élaboré par la COFREND en collaboration avec Patrick Bouteille et Bruno Bruez (CETIM) »

FICHE METHODE A TELECHARGER

Thermographie Infrarouge